mardi 18 janvier 2011

Article du Télégramme sur Europeana

GUIDEL

Théâtre.

«Europeana», une pièce déroutante
18 janvier 2011

La pièce «Europeana», donnée par Guillaume
Doucet, vendredi, à l'Estran, était assez déroutante.
Ce qui explique sans doute le faible nombre de
spectateurs: à peine plus d'une quarantaine.
Dans «Europeana», l'auteur Patrick Ourednik entend restituer en vrac une brève histoire du XXesiècle. Dans la même phrase, se côtoient le bug du millénaire et l'attentat de Sarajevo, la création de l'État d'Israël et l'apparition de la poupée Barbie.

Bric-à-brac surréaliste
Au final, le récit fait émerger un bric-à-brac surréaliste qui raconte avec vivacité toute l'absurdité de notre histoire contemporaine, parfois hilarante, parfois terrifiante. Sur scène, Guillaume Doucet, comédien du groupe Vertigo, est éblouissant. Avec une ironie redoutable, dans un texte qu'il maîtrise à la perfection, il rappelle avec une certaine naïveté le dernier siècle dans toute sa cruauté et son absurdité.

© Le Télégramme